ACTIVITES JAMASTYLE


 
Des activités diverses et variées viennent se greffer au projet de l'association Jamastyle, telles que des rencontres avec les artistes afin d'organiser des dates, favoriser les échanges, contribuer au bon accueil de ces derniers lors de leurs venues en France.


Contribuer à promouvoir les évènements reggae, organisés avec un bon état d'esprit...

Permettre de Promouvoir les artistes par le biais de sessions jingle ou dubplate pour les Sounds membres, Des mouvements en Festival, interviews, reportages..


 5/6/7 AOUT 2011
REGGAE SUN SKA 2011 - PAUILLAC - Medoc (33 / GIRONDE)

SUMMARY :
Jamastyle a proposé un stand dédié aux valeurs fondatrices du mouvement reggae à travers l'histoire des Sound Systems
(conférence, débats, démonstrations, expo) :

Naissance du mouvement "Sound System" en Jamaïque,
Rôle dans la diffusion et l'évolution du reggae,
Sound Clash et Guerre musicale,
Enregistrements exclusifs (Dubplates),
Promotion et production des artistes ,
L'âge d'or du 45 tours,
Propagation de cette culture hors de Jamaïque, naissance du mouvement en Europe et en France,
Sa place aujourd'hui...

Ainsi qu'une expo dédiée à Gregory Isaacs, présentée lors du dernier Salon International du Disque de Bordeaux (qui a rencontré un grand succès : alimentée de photos inédites, d'enregistrements exclusifs et de nombreux documents originaux)

STAND ASSOCIATIF - FESTIVAL REGGAE SUN SKA



Summarized by : Senimos

Samedi 30 OCTOBRE 2010
42ème édition du SALON INTERNATIONAL DU DISQUE de BORDEAUX

SUMMARY :

Un stand REGGAE vous a été proposée, par l'asso JAMASTYLE... Avec de nouveaux arrivages et un mémorial dédié à GREGORY ISAACS

ESPACE DU LAC - PARC DES EXPOSITIONS

Summarized by : Senimos

9 & 10 JUILLET 2010
SUMMER REGGAE FEST / 3 ème édition (35 / ST MALO)

SUMMARY :
GENTLEMAN & evolution band (All) / KANKA (Fr) / KENYON & D.Roots band + ECK (Fr) / BIGA RANX (Fr) / IRIE ITES (Fr) / SHINEHEAD (Ja) / ANTHONY JOHN (Ja) / LEGAL SHOT SOUND SYSTEM (Fr) / MAX / ROMEO (Ja) / CAPLETON (Ja) / CITY KAY (Fr) / I’n’I Riddim (Fr) / ABA SHANTI I (Uk) / STAND HIGH (Fr)...


Vendredi 3 500 entrées ; Samedi 5 500

L'édition 2010 s'est déroulée, pour la première fois, sur deux jours, vendredi et samedi. « C'est une pleine réussite, résumait hier matin Kévin Rayes, le directeur du festival. Avec 9 000 entrées sur le week-end, dont 5 500 samedi, cette troisième édition est exceptionnelle. » Le public, mêlant les générations avec une prédominance de jeunes adultes, s'est montré très réactif face aux sollicitations des artistes, créant un esprit de convivialité bon enfant.

Du coté des organisateurs, la satisfaction est totale, d'autant qu'il n'y a pas eu d'incidents majeurs. « Nous avons bénéficié du beau temps, qui favorise la bonne ambiance. Il faisait très chaud et nous avions anticipé en offrant 3 000 bouteilles d'eau aux festivaliers. » Du côté de ces derniers, flotte dimanche un petit air de nostalgie, du « c'était super, mais c'est déjà fini », vite complété par « on revient l'année prochaine ».

À la question « et l'année prochaine, que se passera-t-il ? », au lendemain de ce troisième festival, Kévin Rayes répond: « Pour le moment, je ne sais pas encore. » Pour lui, la préparation du festival occupe onze mois de l'année, à temps plein. Dimanche, cette troisième édition n'était pas encore achevée, tant que le fort n'était pas revenu à son état d'avant-festival.

Summarized by : Senimos

 28 / 29 / 30 / 31 JUILLET 2010
GARANCE REGGAE FEST / (30 / GARD)

SUMMARY :
JAH MASON / BUNNY WAILER / MAVADO / JAH CURE / JUNIOR BYLES / JOHN HOLT / BARRINGTON LEVY / RAGGASONIC / TARRUS RILEY / LUCIANO / BIG YOUTH / TOOTS & THE MAYTALS / ALBOROSIE & SHENGEN CLAN / TURBULENCE / IJAHMAN / WINSTON MCANUFF / MATTHEW MCANUFF / INNA DE YARD ALL STARS / TU SHUNG PENG / RAS DANIEL RAY / SPYDA TEAM / U-ROY / CHARLIE CHAPLIN / BRIGADIER JERRY / JOSEY WALES / JAHLOVEMUZIK feat. CULTURE DAN / KING STUR GAV...


[Culture 31/07/2010 à 00h00]
Bagnols sur les chapeaux de roots
Critique

Après un festival de blues puis le Ja’Sound, la ville du Gard reçoit cette année le parisien Garance Reggae Festival, délocalisé.

L’organisation d’un festival de reggae tient du miracle. Ce samedi, Mavado, la tête d’affiche du Garance Reggae Festival qui se déroule depuis mercredi à Bagnols-sur-Cèze, dans le Gard, devrait monter sur scène à peine sorti de la voiture venue le chercher à l’aéroport de Marseille. Le matin même, la nouvelle icône du dancehall aura atterri à Berlin en provenance de Kingston. Interdit de territoire en Angleterre, le mauvais garçon doit à chaque fois faire ce petit détour pour pouvoir jouer en Europe.

Transit. Mais le passage par la Grande-Bretagne n’est pas plus simple. Ainsi, sur les 400 musiciens prévus cette année au Garance, le programmateur, Antoine Jamet, a dû se battre pour chacun des visas des artistes jamaïcains. Les vols directs Kingston-Paris n’existant pas, les musiciens doivent passer par les aéroports londoniens où il leur faut encore obtenir une autorisation de transit, que les Anglais prennent un malin plaisir à n’accorder qu’à la dernière minute : «Pour faire du reggae, il ne faut pas avoir la scoumoune», confirme Gérard Michel, fameux promoteur de concerts à Paris qui a déplacé son festival annuel dans le sud de la France.

L’autre miracle, c’est d’accueillir 20 000 rastas ou jeunes campeurs sur quatre soirs… dans une petite ville comme Bagnols-sur-Cèze, qui compte 18 000 habitants, certes rodée à l’exercice du festival depuis quinze ans avec le Bagnols Blues. Ce dernier s’étant arrêté en 2004, la commune a accueilli alors la première édition d’un événement reggae, Ja’Sound, créé par deux passionnées de la région parisienne, une mère et sa fille. «Elles étaient très calées sur les questions artistiques, se rappelle Jean-Christian Rey, membre de l’association locale qui a repris l’organisation par la suite. Mais question logistique, c’était une catastrophe. Chaque bout de terre de libre était occupé par une tente. Il y avait même des gens qui campaient sur des ronds-points.» Les deux éditions suivantes ont permis aux Bagnolais de se familiariser avec ce public : «Même nos anciens nous disent : "Ils sont bizarres, mais ils sont sympas", assure Jean-Christian Rey, élu maire en 2008 et jugé inéligible un an plus tard.C’est notre plus grande fierté, on fait venir la Jamaïque ici.»

Du coup, la ville et ses commerçants jouent le jeu, les haut-parleurs diffusent du reggae, les magasins se mettent à ses couleurs, des bars proposent de recharger gratuitement les portables pour les campeurs. Les deux mondes se sont appréciés mutuellement et les rastas ont fait de Bagnols un rendez-vous incontournable.

Jachère. Mais au bout de deux éditions, en 2006, nouveau coup dur : quatre des organisateurs sont mis en examen pour travail dissimulé, activité d’entrepreneur du spectacle vivant sans licence… En juin dernier, ils étaient tous relaxés par le tribunal correctionnel de Nîmes. Malgré tout, l’équipe municipale n’a pas abandonné l’idée de transformer ce joyeux bordel en véritable rendez-vous. Cette année, le Garance Reggae Festival - peinant a trouver des espaces en plein air à Paris ou en banlieue proche, et motivé par Jérôme Levasseur, organisateur des Zicalizes dans l’Essonne - s’est porté candidat à la reprise du festival languedocien : «On les a accueillis à bras ouverts mais fermement, rappelle Jean-Christian Rey. On voulait des garanties au niveau hygiène et sécurité. Plus question que des gamins passent trois jours sans prendre de douche, ou retrouvent leurs tentes dévalisées.» Du coup, il reste bien quelques tentes installées sur les bords de la Cèze, mais le gros des 4 500 campeurs est regroupé à proximité du parc Arthur-Rimbaud, sur trois vignobles en jachère loués par Garance et gérés par un promoteur local, Verts les Arts, qui surveille le camping avec 200 bénévoles venus de toute la France.

Chaque allée du camping porte le nom d’un artiste reggae (Dennis Brown, Justin Hinds, Alton Ellis…), des douches et toilettes bordent chacun des terrains. Les bénévoles se relaient toutes les quatre heures pour indiquer les emplacements aux nouveaux arrivants, font baisser la musique des sound systems sauvages après 3 heures du matin. Et tout ce petit monde venu de la région parisienne, du Portugal, d’Italie, de Suisse et même des communes avoisinantes, s’autogère.

Pour financer le repas ital ou le sandwich merguez, on vend sandalettes, café, petit punch… Ainsi cette bande de copains venus de Rochefort-du-Gard, à 30 kilomètres, préfère rester au camping pour «vivre le truc intensément». Ils ont juste mis une affiche au-dessus de leur apéro quotidien, pastis et saucisson sec, à l’attention d’autres vendeurs : «Nous ne cherchons pas de weed [herbe, ndlr], merci.» Juste de la bonne musique et des bonnes vibrations, comme le recommendait U-Roy, jeudi soir, en ouverture du festival.

Summarized by : Senimos

 9 & 10 JUILLET 2010
REGGAE SUN SKA FESTIVAL

SUMMARY :
Reggae Sun Ska 2010
Après le carton de l'édition 2009 -- plus de 30 000 personnes sur les terres de Cissac-Médoc et des bénéfices qui ont permis à l’association Music Action de combler son déficit -- le festival Reggae Sun Ska déménage pour un nouvel espace en plein air.

La formidable histoire du festival a commencé en 1998 à Montalivet, oú trois éditions exceptionnelles accueillirent entre autre le mythique groupe des Wailers (Bob Marley).
Chassé par la municipalité, le festival migre alors sur les terres de Fort Médoc au bord de la Gironde.
Mais les deux éditions sur la commune de Cussac-Fort-Médoc plongent l’association dans le rouge, n’arrivant pas à équilibrer son budget, le festival se replie sur le stade municipal de Cissac-Médoc, siège social de l’association.

C’est au cœur des vignobles, en partenariat avec la municipalité et la Communauté des Communes que le festival connait le succès.
Après 7 ans, Music Action annonce un déménagement... Avec ce succès qui a propulsé la ville du Médoc au devant de la scène reggae mondiale, la Communauté des Communes Centre Médoc ne semble pas vouloir laisser partir Music Action...
L'édition 2010 aura donc lieu à la plaine de La Garosse, sur la commune de Pauillac, ou d'importants moyens de sécurité et de nettoyage sont prévus pour accueillir plus de 30000 festivaliers.

Les dates sont déjà fixées, le Reggae Sun Ska 2010 se tiendra les 6 et 7 août.
Le lieu est idéal à la fois pour les concerts mais aussi pour l'hébergement des nombreux campeurs, point qui pose problème sur le site de Cissac.

Une ombre au tableau cependant, la plaine de La Garosse sert d'habitude de centre aéré pour les enfants de la Cdc, ce qui à part le déplacement du centre pendant quelques semaines, pose un problème de sécurité pour les enfants.
Sans pour autant jouer l’avocat du diable, on sait qu’une certaine population présente lors de ces festivals est consommatrice de drogue dure, laissant parfois trainer seringues et autres substances dangereuses pour nos chères têtes blondes.

Music Action engage donc sa responsabilité dans le nettoyage du site après le festival. Nous, on à confiance et on espère vous retrouver sur place, les 6 et 7 août pour une nouvelle édition avec, espérons-le une affiche exceptionnelle.

Summarized by : Senimos

 14 & 15 MARS 2010
41ème édition du SALON INTERNATIONAL DU DISQUE de BORDEAUX

SUMMARY :
Un stand REGGAE a été proposé, les 14 & 15 Mars 2009, par l'asso JAMASTYLE... Merci pour vos visites et à très bientôt...

ESPACE DU LAC - PARC DES EXPOSITIONS

Summarized by : Senimos

 24 & 25 OCT 2009
40ème édition du SALON INTERNATIONAL DU DISQUE de BORDEAUX

SUMMARY :

Un stand REGGAE a été proposé, les 24 et 25 Octobre 2009, par l'asso JAMASTYLE... Merci pour vos visites et à très bientôt...


ESPACE DU LAC - PARC DES EXPOSITIONS

Summarized by : Senimos

 8 / 9 / 10 AOUT 2008
FESTIVAL Reggae Sun Dance 2008

Eindhoven / HOLLANDE



Summarized by : Senimos

 Creation de L'Association
© Promouvoir la culture Reggae

© Organiser, participer à diverses manifestations (concerts, sound clash, festivals...)

DU Maghreb à l'Iran, en passant par le Sénégal , le Crew Bordelais puise son énergie de ses différentes origines, afin de réaliser leurs projets communs.

Des activités diverses et variées viennent se greffer au projet de l'association Jamastyle, telles que des rencontres avec les artistes afin d'organiser des dates, favoriser les échanges, contribuer au bon accueil de ces derniers lors de leurs venues en France.

Contribuer à promouvoir les évènements reggae, organisés avec un bon état d'esprit...

Permettre de Promouvoir les artistes par le biais de sessions jingle ou dubplate pour les Sounds membres, Des mouvements en Festival, interviews, reportages...